RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Charlie et Ouistiti

Album

Charlie et Ouistiti

Snyder, Laurel 


Illustré par Emily Hughes. Traduit de l'américain par Valérie Le Plouhinec.
Little Urban,©2017. Coll. Premiers romans, 44 p.
Première parution 2017.

Dewey 818, LO 50942, SDM B728373, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782374080475
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
4 4.1 4

 

Chapitre thématique

S'offrir le plaisir de rire

Pistes d'exploration

Échanger

Tracer les portraits de Charlie et de Ouistiti à l'aide d'indices puisés dans le texte et les illustrations, puis décrire la dynamique entre les deux frères.

Écrire et créer à son tour

Imaginer une nouvelle aventure de Charlie et Ouistiti en s'inspirant de l'esprit rassembleur et malicieux du recueil.

Découvrir les richesses du texte

Observer les procédés d'accumulation et de répétition employés dans les histoires de Charlie et Ouistiti et en commenter les effets.

Mots-clés

Album, accumulation (procédés), bonheur et joie de vivre, débrouillardise, espièglerie, humour, intérêt des dialogues, prendre des initiatives, recueil, relations entre frères, répétitions (procédés), vie communautaire, vie quotidienne

Commentaire descriptif

Un matin, Charlie trouve une bosse sous ses couvertures. Il y enfonce le doigt pour tenter de la réveiller, mais la « bosse » grogne, engourdie de sommeil. Charlie déclare alors : « C’est la fête, aujourd’hui! ». Et voilà que la « bosse » se transforme en frérot nommé Ouistiti. Ce premier roman regroupe quatre histoires des frères Charlie et Ouistiti, un duo complice et volontaire qui ne manque jamais d’initiative pour animer leurs journées et celles de leur entourage. Ainsi, après un réveil cocasse dans « Les bosses », les frères, dans « La fête », décrètent une fête de quartier et y convient tous leurs amis. Ensuite, dans « Les cailloux », Charlie et Ouistiti décident d’aller vendre des cailloux pour se faire de l’argent, mais gagnent plutôt quelques sous en débarrassant les voisins de leurs pierres en trop. Enfin, dans « La banane du soir », les garçons, persuasifs, réclament à leur mère une banane juste avant d’aller au lit. Une espièglerie et un enthousiasme contagieux traversent ce roman dont les récits, au vocabulaire simple, s’émaillent de dialogues pétillants et de formules répétitives. Des illustrations douces et expressives au trait délicat accompagnent les histoires avec humour et tendresse.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
* Caractères à reproduire :
 
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres