RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : L'enfant qui n'avait jamais vu une fleur

Album

L'enfant qui n'avait jamais vu une fleur

Gratton, Andrée-Anne (1956-)


Illustré par Oussama Mezher.
Éditions de la Bagnole,©2017. Coll. La vie devant toi, 32 p.
Première parution 2017.

Dewey C848, LO 50434, SDM B706024, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782897142087
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
4 4.2 5 5+

 

Chapitre thématique

Surmonter des difficultés

Pistes d'exploration

Écrire et créer à son tour

Écrire une lettre à Samia pour lui parler de son propre quotidien et lui dire de garder espoir. Illustrer la lettre de fleurs de son pays.

S'informer

S'informer sur la situation des réfugiés dans différents pays du monde, y compris son propre pays. Partager ses découvertes.

Enrichir son monde intérieur

Réfléchir aux incidences de la guerre sur les enfants. Enrichir sa réflexion grâce au livre et d'autres sources littéraires pertinentes.

Regrouper livres et produits culturels

Découvrir d'autres livres sur le thème des réfugiés, comme Partir, au-delà des frontières et Y'a pas de place chez nous. Échanger sur les réflexions suscitées par ces lectures.

Mots-clés

Album, enfants de la guerre, entraide, espoir, fleurs, générosité, guerre, personnes réfugiées, portée sociologique, relations personnes âgées-jeunes

Commentaire descriptif

Depuis sa naissance, Samia habite un camp de réfugiés avec ses parents. Dans une tente près de la sienne vit un vieil homme nommé Mayi. Aimant raconter l'histoire de sa vie à la fillette, Mayi se rend compte que Samia n'a jamais vu de fleurs. Troublé, le vieil homme décide de remédier à la situation. Pour ce faire, il échange à un soldat la précieuse montre qui appartenait à son fils, mort à la guerre, contre un plan de bougainvillier. Ces fleurs reçues en cadeau émerveillent la fillette et l'aident à cultiver l'espoir d'un avenir meilleur. Cet album aborde de façon sensible la situation des réfugiés de pays en guerre. Par l'entremise du personnage de Samia, l'ouvrage démontre comment les enfants de la guerre sont privés d'expériences et de connaissances tout à fait banales pour les autres enfants. À cet égard, les fleurs représentent un symbole fort, en plus de nourrir l'analogie de l'espoir à cultiver. Le texte, au style imagé, tendre et emphatique, s'accompagne d'illustrations qui mettent l'accent sur les émotions des personnages. La joie de vivre et la candeur de la jeune héroïne atténuent la dureté du contexte sociopolitique dépeint par l'album.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres