RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Je ne suis pas un numéro

Récit de vie

Je ne suis pas un numéro

Dupuis, Jenny Kay et Kacer, Kathy 


Illustré par Gillian Newland. Traduit de l'anglais (Canada) par Isabelle Allard.
Scholastic,©2017.32 p.
Première parution 2016.

Dewey C818, LO 50330, SDM B701562, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9781443155700
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
5 5.1 5 4 6

 

Lecture dans toutes les disciplines

P3

 

Chapitre thématique

Prendre conscience de l’histoire des peuples

Pistes d'exploration

Échanger

Échanger sur le droit de chaque individu et de chaque peuple de préserver sa culture. Ce faisant, se familiariser avec les notions de société interculturelle et de droit culturel.

S'informer

S'informer sur les défis auxquels sont confrontées les communautés autochtones du Canada d'aujourd'hui à la suite des tentatives d’assimilation, notamment par l'entremise du système de réserves et de pensionnats amérindiens.

Enrichir son monde intérieur

Prendre conscience des injustices causées aux peuples autochtones par l'expansion de l'Europe dans le monde. Enrichir sa réflexion par des informations tirées de sources documentaires pertinentes.

Regrouper livres et produits culturels

Découvrir d'autres livres sur le thème des pensionnats amérindiens, comme La pirogue de Shin-chi ou Les enquêtes de Vipérine Maltais. L'affaire du collège indien. Partager les réflexions suscitées par ces lectures.

Mots-clés

Récit de vie, Amérindiens, Autochtones, Canada, écoles (pensionnats), enfants maltraités, ennui, exil, histoire (20e siècle), injustice, solitude, violence

Commentaire descriptif

Irene vit avec sa famille dans une communauté amérindienne du nord de l'Ontario. Un jour, un homme arrive chez elle pour l'amener, elle et deux de ses frères, dans une école résidentielle. Il s'agit d'un pensionnat, financé par le gouvernement canadien, qui vise à assimiler les Autochtones en les éloignant de leur culture traditionnelle. Dans cette école où son prénom est remplacé par un simple numéro, Irene est profondément malheureuse, en plus d'être maltraitée par les religieuses. L'été venu, elle retrouve enfin les siens pour quelques semaines. Heureusement, lorsque l'agent des Indiens revient la chercher, son père réussit à la cacher pour qu'elle ne retourne plus jamais au pensionnat. Cet ouvrage aborde la question des écoles résidentielles où 150 000 Amérindiens ont été enfermés et souvent maltraités pendant plus d'un siècle au Canada. L'auteure s'est inspirée de l'expérience de sa grand-mère, Irene Couchie Dupuis, pour raconter cette histoire qui, compte tenu des circonstances, se termine plutôt bien. Raconté de façon factuelle par la jeune Irene, le récit insiste sur la souffrance physique et morale dont elle a été victime lors de ce déracinement. Les aquarelles qui illustrent l'album rendent compte, dans un style réaliste, de l'isolement et des épreuves endurés par l'héroïne. La fin de l'ouvrage propose un court dossier informatif sur le système des pensionnats amérindiens.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres