RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : C'est moi le plus fort

Album

C'est moi le plus fort

Ramos, Mario (1958-2012)


Illustré par Mario Ramos.
L'école des loisirs,©2002. Coll. Lutin poche, 25 p.
Première parution 2001.

Dewey 848, LO 50285, SDM A230985, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782211069052
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
3 3.2 4+

 

Chapitre thématique

Voir et faire autrement

Pistes d'exploration

Discuter

Discuter de l'importance de la force physique et de la valeur qui lui est accordée dans la société.

Regrouper livres et produits culturels

Lire une adaptation de la fable « Le Corbeau et le Renard » dans laquelle le corbeau se fait prendre par sa vanité. Comparer avec l'album.

Découvrir les richesses du texte

Commenter l'efficacité du point de chute final du récit et imaginer le comportement du loup à la suite de cette leçon.

Mots-clés

Album, apparence physique, forces physiques, intertextes (contes classiques), leçons de choses, orgueil, personnages de contes, personnages-animaux (loups), récits (points de chute), récits (structure récurrente)

Commentaire descriptif

Sa faim assouvie, le Grand méchant loup décide de marcher en forêt pour faciliter sa digestion. Il en profite pour vérifier la supériorité de sa force physique en questionnant tous ceux qu'il croise sur son chemin. Le lapin de garenne, le Petit Chaperon rouge, les Trois petits cochons et les Sept nains nourrissent l’image que l’animal, rempli d’orgueil, a de lui-même. Plus sûr de lui que jamais, le Grand méchant loup se retrouve face à une minuscule créature affirmant avoir une mère plus forte que lui. Tout d’abord furieux de cette impertinence, le loup perd toute contenance en apercevant la mère de la minuscule créature, une gigantesque dragonne. Ce court récit utilise efficacement le procédé de récurrence pour conclure avec un surprenant point de chute. Les illustrations de l’album, des peintures aux larges traits, présentent en alternance les réflexions vaniteuses du loup et ses différentes rencontres. L’accroissement de la vanité du loup, son attitude menaçante et la peur des personnages questionnés sont mis en évidence. Composé de phrases courtes, le texte est particulièrement drôle et rythmé.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres