RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Motordu, pelote d'avion

Premier roman

Motordu, pelote d'avion

Pef (1939-)


Illustré par Pef.
Gallimard jeunesse,©2016. Coll. Folio cadet, 45 p.
Première parution 2016.

Dewey 848, LO 50237, SDM B632126, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782075074001
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
5 5.2 5

 

Chapitre thématique

Jouer avec les mots

Pistes d'exploration

Écrire et créer à son tour

Composer une courte histoire en langue tordue à la manière de Pef.

S'informer

Fouiller les références à Saint-Exupéry faites par Motordu dans son entretien et en commenter la pertinence. Lire par exemple Le Petit Prince.

Regrouper livres et produits culturels

Lire également Le voyage en bras long de la famille Motordu. Relever les similitudes et les différences entre les deux aventures, sur le plan de la langue et sur celui du récit.

Découvrir les richesses du texte

Associer les calembours dont s’émaille le texte aux expressions ou aux termes d’origine.

Mots-clés

Premier roman, absurde, apprentissage, aviation, avions, fantaisie, humour, jeux de mots, originalité (comportements des personnages), séries-héros (Le Prince de Motordu)

Commentaire descriptif

Le Prince de Motordu, inspiré par le vol des « soies sauvages » et des « malins-pêcheurs », décide un jour d’apprendre à piloter un avion. À l’école d’aviation, la jeune Elsa, qui a lu et adoré toutes les aventures de Motordu, a l’honneur d’enseigner au Prince les rudiments du pilotage à bord d’un petit avion au charme suranné. Assise sur le siège arrière, Elsa guide le vol de l’« apprenti-pelote », lui faisant même exécuter quelques voltiges au-dessus de son palais. Dans ce court récit, le Prince de Motordu, éternel rêveur malgré son âge et son statut, réalise son baptême de l’air en compagnie d’une institutrice loquace et enjouée. Le récit inventif, aux digressions et dialogues réjouissants, est marqué par l’emploi généreux d’homophones et de calembours, ceux-ci rendant la lecture relativement exigeante, mais riche en découvertes langagières. Les illustrations, qui agencent l’aquarelle et l’encre, reprennent la folie des jeux de mots en proposant des représentations qui accentuent le caractère burlesque du récit. Un bref entretien fictif avec le Prince de Motordu, intégrant des références à l’oeuvre de Saint-Exupéry, conclut l’ouvrage.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
* Caractères à reproduire :
 
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres