RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Le fils de l'Ursari

Roman sociologique

Le fils de l'Ursari

Petit, Xavier-Laurent (1956-)



L'école des loisirs,©2016. Coll. Médium, 270 p.
Première parution 2016.

Dewey 848, LO 50137, SDM B624496, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782211230070
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
7

 

Lecture dans toutes les disciplines

S2

 

Chapitre thématique

Découvrir et s'ouvrir aux différentes cultures

Pistes d'exploration

Mettre en scène

Dresser les portraits des joueurs d’échecs que rencontre Ciprian dans le récit. Les ajouter à une galerie de personnages colorés.

S'informer

À l’aide de sources documentaires, s’informer sur les peuples nomades et leurs réalités. S'il y a lieu, tisser des liens avec le roman.

Discuter

Discuter de l’idée selon laquelle la compassion et l’éducation auraient le pouvoir de changer le monde. Justifier ses propos par des exemples.

Découvrir les richesses du texte

Commenter la manière dont se manifeste l’intolérance, mais aussi l’ouverture à l’autre dans ce roman. Appuyer ses propos par des extraits pertinents.

Mots-clés

Roman sociologique, amitié, aptitudes et talents, différences socioculturelles, entraide, exploitation, familles, immigration, jeux d'échecs, marginalité, narration au « je », originalité (comportements des personnages), pauvreté, peuples nomades, racisme, rencontres, Tsiganes, Gitans et Romanichels

Commentaire descriptif

En Europe de l’Est, une famille de Roms se promène à bord de sa caravane tirée par une vieille voiture déglinguée. Le père est un « Ursari », un dompteur d’ours. C’est en luttant à mains nues contre sa bête qu’il gagne sa vie et celle des siens. Mais un jour où rien ne va plus, la famille est abordée par deux mafieux qui, moyennant une avance, leur promettent un avenir fructueux en France. Hélas, à peine installée dans un bidonville de Paris, la famille se retrouve prisonnière d’une dette impossible à rembourser. Pour survivre, le père, privé de son ours, devient ferrailleur, la mère et sa fille, mendiantes, et le fils aîné, « emprunteur » de portefeuilles. Pour sa part, Ciprian, le cadet, erre du côté des jardins du Luxembourg et y observe secrètement les joueurs d’échecs. C’est ainsi qu’il apprend à devenir champion. Ce roman à caractère sociologique raconte le parcours rocambolesque et éprouvant d’une famille tsigane marginalisée tant dans son pays d’origine que sur sa terre refuge. L’histoire est narrée avec un beau mélange de candeur et de lucidité par Ciprian, le plus jeune fils de l’Ursari. Sincère, attachant et particulièrement brillant, le garçon de dix ans dresse un portrait à la fois subtil et coloré des membres de sa famille, mais aussi des joueurs d’échecs qui deviennent peu à peu ses alliés : Madame Baleine, Monsieur Énorme, Madame Beaux-Yeux… Le roman à la chute optimiste tend à montrer que la compassion, l'amitié et l'éducation sont porteuses d’espoir et de changement pour ceux qui vivent dans la précarité.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
* Caractères à reproduire :
 
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres