RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Au son du violon

Conte

Au son du violon

Collectif 


Contes réunis et adaptés par Cécile Gagnon. Illustré par Bruce Roberts.
Les 400 coups,©2007. Coll. Billochet, 52 p.
Première parution 2007.

Ce livre est épuisé
Dewey 398, LO 38012, SDM A733426, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782895403623
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
6 6

 

Chapitre thématique

Retracer les traditions et les patrimoines

Pistes d'exploration

Mettre en scène

Lire à voix haute pour mettre en relief les différents registres de langue et l’expressivité des textes.

Découvrir et s'inspirer du visuel

Échanger sur l’apport des illustrations au texte. Expérimenter différents styles d’illustrations pour accompagner les mêmes contes, et juger des résultats.

Regrouper livres et produits culturels

Découvrir l’univers du folklore québécois à travers d’autres contes, mais aussi par la musique et la chanson.

Découvrir les richesses du texte

Comparer les trois contes du recueil. Dégager certaines caractéristiques communes sur le plan de l’imaginaire ou de l’écriture.

Mots-clés

Conte, contes (Québec), expressions populaires, langue (régionalismes), musique, personnages-animaux (loups), recueil, sorts et sortilèges, violon

Commentaire descriptif

Ce recueil rassemble trois contes du Québec d’autrefois, tous habités par le son du violon. Le premier, intitulé « Le violon ensorcelé », est inspiré d’un texte original de Louis Fréchette, collecteur de contes et journaliste de la fin du 19e siècle. Dans ce conte, Fifi Labranche joue du violon, au milieu de l’hiver, pour égayer les soirées de ses amis bûcherons. Une nuit, ceux-ci l’incitent à faire danser les « marionnettes », des aurores boréales annonçant l’arrivée du grand froid. Mais bientôt, les lueurs inquiétantes se multiplient et ensorcellent le violon de Fifi. Dans le deuxième conte, « Les loups n’aiment pas la musique », un autre violoneux découvre qu’il lui suffit de jouer du violon pour faire fuir les loups. Enfin, dans le troisième conte, « Un violon à la rescousse », c’est Ti-Jean, vaillant héros de la tradition orale canadienne française, qui tient le rôle principal. Réunis et adaptés par Cécile Gagnon, ces trois contes, parsemés d’expressions imagées, gardent leur saveur d’antan et se prêtent bien à l’oralité. Les illustrations aux traits nerveux et esquissés ajoutent de la fébrilité à l’atmosphère déjà mystérieuse du recueil. Des touches de couleurs, principalement à l’aquarelle, rehaussent les dessins à l’encre noire qui ne sont pas dénués d’humour.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres